France
3e Hussards


Carte de Visite Atelier Witz Rouen
Lieutenant Perez en 1872.

A la fin de l'Empire, les Régiments de Hussards portèrent encore quelques temps les anciens uniformes aux couleurs distinctives.
Dans cette période marquée par de profonds changements, il n'est pas toujours facile d'identifier les sujets des photographies - les nombreuses promotions "à titre temporaire" de la Campagne et la valse des affectations dépassant la capacité des Annuaires Militaires à suivre le mouvement.

Dans ce cas précis c'est de l'atelier du photographe que provient la lumière ; les archives du studio Witz nous sont en effet parvenues (elles sont conservées à la Bibliothèque de Rouen).

Les studios avaient pour habitude de reporter au dos du cliché le numéro de la pose, afin d'être capables d'en réaliser des retirages au besoin ; ce portrait porte ainsi le numéro 35699.
Les Registres de Witz nous donnent donc la clef en identifiant cet officier :
"35699 PEREZ, Mr. , Militaire, 1872".

A noter que ce même Perez est également le sujet des photos No. 34478 et 35698.


Christian-Adrien-Marie PEREZ est n le 21 Juillet 1849à Mirande (Gers).
Il est le fils de Paul-Joseph-Octave et de Marie-Françoise-Charles de Celomez de Gensac.

Il rejoint l'Ecole Impériale Spéciale Militaire de Saint-Cyr comme Elève le 20 Septembre 1868 (Promotion de Suez).
Il achève donc ses études lorsqu'éclate la Guerre de 1870 (Numéro 120 sur 275 élèves).
Il est nommé Sous-Lieutenant au 3e Hussards le 15 Juillet 1870. - il rejoint le 22, veille du départ des Escadrons mobilisés de Lyon et Chambéry.

Perez restera donc d'abord au Dépôt, qui reste à Chambéry sous le commandement du Major Dijols.
Le régiment, échappé de Sedan, se rendra à Chambéry opour se reformer le 13 Septembre.
Le 19 septembre, le 3e Hussards reçoit l'ordre de partir pour Rouen - il doit y être embrigadé avec le 12e Chasseurs sous le Commandement du Général de la Mortière. Le service en campagne de Perez commence de ce jour.

Le régiment arrive à Rouen le 23, et fera la Campagne de Normandie, marqué par un service de reconaissances, de grands gardes et d'escarmouches.

Après l'armistice, le régiment partira tenir garnison à Versailles, où il arrive le 24 Mars.
Perez, qui a été nommé Lieutenant à titre provisoire, ne prendra pas part à la répression de la commune - le service du régiment consistant en reconnaissances et escortes de prisonniers.

Le 16 Juin, le régiment retourne à Rouen pour y tenir garnison.
Le 26 Décembre 1871, la Commission de Révision des Grades le maintiendra dans son grade de Lieutenant en Second, pour prendre rang du 15 Juillet.
Il passera Lieutenant en Premier le 14 Novembre 1873.

Le régiment venait alors de quitter Rouen pour la Garnison de Melun et Fontainebleau.
Le 1er Mars 1875, la 3e Brigade de Hussards (3e et 8e de l'arme) reçoit l'ordre d'aller remplacer en Afrique la 1ere Brigade de Hussards qui rentre en France.

Perez embarque le 15 mars avec la 1ère Colonne du Régiment (15 Officiers et 250 hommes) à Toulon à bord de l'Ardèche ; après avoir débarqué à Alger la 1ère Colonne du 8e Hussards, elle débarque à Bône le 22.
Elle y prend livraison de 238 chevaux du 1er Hussards, puis se dirige sur Sétif, où elle arrive le 1er Avril.

Perez sera nommé Capitaine au 6e Hussards par décret du 16 Mars 1876 - il est rayé des contrôles du 3e Hussards le 1er Avril.
Il rentre donc en métropole - le 6e étant en garnison à Pontivy.

Il épousera le 1er Juillet 1878 à Nantes Louise-Anne-Henriette-Marie de CORNULIER-LUCINIERE, fille de l'Amiral.
Il auront un fils, Amédée-Dominique-Gonzalve, né le 5 Avril 1879 à Nantes (futur Général de Brigade), et deux filles.
En 1879 et 1880, on le retrouve Officier d'Ordonnance du Général Féline, Commandant la 11e Brigade de Cavalerie à Nantes.

L'année suivante, le régiment part à Bordeaux ; il semble que Pérez ne fasse pas partie des Escadrons qui seront dépéchés en renfort au Corps Expéditionnaire de Tunisie entre 1881 et 1886.

Il passera Chef d'Escadrons au 17e Chasseurs le 13 Janvier 1887.
Il sera fait Chevalier de la Légion d'Honneur le 30 Décembre 1890.

Il est promu Lieutenant-Colonel du 14e Chasseurs le 26 Décembre 1893.

Nommé Colonel le 2 Mars 1898, il prend le Commandement de son régiment d'origine, le 3e Hussards.
Il en quittera le Commandement en 1906, promu Général de Brigade.

Il décèdera le 6 Juin 1933 à Mirande.

- Merci à Arnaud Serander -


Pour en savoir plus sur les photographes de Rouen :
La Photographie à Rouen au XIXe